Sites   ///   Université de Montpellier   ///   ENT

Bases d’Interprétation en Ultrasonographie Vasculaire

Angiosonologie :
Méthode d’interprétation

Antonia Pérez-Martin1,2, Iris Schuster-Beck1,2,3, Jean-Pierre Laroche3, Gudrun Böge2,3, Isabelle Quéré1,3, Michel Dauzat1,2

 

  1. Equipe d’Accueil « Dynamique des Incohérences Cardio-Vasculaires » (EA 2992), Université Montpellier 1, UFR de Médecine de Montpellier – Nîmes.
  2. Service d’Exploration & Médecine Vasculaire, CHU de Nîmes.
  3. Service de Médecine Interne B – Médecine Vasculaire, CHU de Montpellier.

 

 

Si chaque domaine clinique d’application de l’ultrasonographie vasculaire doit faire l’objet d’une description et de développements spécifiques, c’est toujours la même méthode d’analyse et d’interprétation des images et signaux qui permet de progresser vers le diagnostic (1,2,3,4,5,6).

Sur les artères comme sur les veines, la démarche d’interprétation se fonde sur la réponse à deux premières questions :

  1. Le vaisseau est-elle ou non perméable ?
  2. Le flux, lorsqu’il est présent, est-il de sens normal ou inversé ?

L’interprétation des anomalies artérielles implique la réponse à quatre autres questions (7,1,8) :

  1. Quel est l’état morphologique et fonctionnel de la paroi ?
  2. La lumière artérielle est-elle libre ?
  3. Quel est le niveau d’impédance ou de résistance circulatoire ?
  4. Le profil d’écoulement est-il normal ou perturbé.

L’interprétation de l’examen des veines comporte quelques particularités en fonction de l’objectif clinique, comme la caractérisation d’un thrombus éventuel.

Sur la réponse à ces différentes questions, l’angiosonologiste doit pouvoir construire son raisonnement et parvenir à une proposition diagnostique.

 

 

Correspondance :

Pr Michel Dauzat

Service d’Exploration & Médecine Vasculaire

CHU de Nîmes

Place du Pr-Robert-Debré

30029 Nîmes (F)

michel.dauzat@chu-nimes.fr